Adieu ! La chambre basse

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Après 4 ans de bassesses des députés à la chambre basse face à un pouvoir « m’as-tu vu », ayant une loupe en sa main qui ne fait que voir les grains de sable en montagne de papier pour claironner sur tous les toits que nous avons fait d’Haïti le pays rêvé par chaque chômeur qui rêve à leur tour de prendre un bateau pour aller se réfugier sur une côte quelconque… Qu’importe, l’essentiel c’est de fuir Haïti chérie.

Des béni-oui-oui  bannis de leur parti politique respectif en raison de leur prostitution politique. Ils s’abandonnent dans les bras « Tèt Kale » qui arrosent pour qu’il n’y ait pas de contrôle de leurs actions non catholique à la tête de la pauvre république ; ils n’hésitent pas à s’agenouiller en privé tout comme en public pour faire part de leur gratitude pour le papa bon cœur, pendant leurs mandants se révoltent à ouanaminthe et ailleurs.

La chambre basse, la chambre de la honte pour un pays qui se perd de plus en plus sur la carte du monde faute des sous-hommes de la république. La seule fierté qu’on a, c’est le 1804 ; on  dirait que Dessalines fut le dernier des hommes dignes de ce nom, et depuis lors, même en plein midi, lampe à la main comme Diogène, on n’arrive pas à en trouver.

Même pour leur dernier jour de session avant d’aller en vacance pour 4 mois et  peut-être pour toujours, les députés sans gênes, lisent à la va-vite des résolutions et adoptent sans débats, sans éclaircissements… Ils ne font que lire et adopter. Rien que ça.  C’est écœurant de faire un tel constat.  C’est absurde et honteux.

Dans leur petitesse, ils ajoutent 6 nouveaux départements dans leurs résolutions adoptées pour une république si appauvrie. Ces députés se donnent le droit de créer leur propre emploi sans tenir compte de notre maigre ressource, de vrais prédateurs de la république.

C’est un adieu ! Mais avec une population non-instruite et non-éduquée, ne vous étonnez pas si vous voyez les mêmes têtes à la chambre basse pour la cinquantième (50ème) législature ;   pour un nouveau 4 ans de lèche-cul tout en prétendant d’être honorable… Quelle honorabilité ?

La minorité capable est pris dans l’engrenage du grand nombre ignorant. Faut-il interdire le vote au grand nombre ignorant ? Faut-il exiger au moins l’étude universitaire pour un parlementaire ? Doit-on exiger la résidence de la famille de tout homme politique sur le territoire au moins 5 ans avant leur prise de fonction ?

Autant de garde-fous qu’il nous faut pour un peuple fou, qui ne demande que du tafia, du lambi et quelques « Bon Gouyad », tout en s’en foutant du reste du monde, puisque son monde à lui c’est de la médiocrité.  Nous sommes pris dans le cercle vicieux de la politique basse. Des idiots qui votent pour des imbéciles à chaque fois, ce qui fait de nous, une république de banane. Et quand on dit banane, on voit de quoi on parle.

Pas d’idéologies. Pas de convictions. Pas de caractères. Pas de consciences patriotiques. Ces députés ont le feu au cul pour tout ce qui est de deal politique. Ils monnayent leurs votes. Ils sont devenus des prostituées politiques qui ne font que ‘marie couche-toi là’, puis s’essuyer avec le pognon de la honte tout en souriant timidement pour cacher leur laideur.

Ricardo VINTRIS

Email : jesuis@ricardovintris.biz

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »